En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies à des fins statistiques anonymes.
En savoir plus sur la gestion des cookies

Le Vendée Globe

Tous les articles (2)
  • 14 semaines de course : une belle performance humaine et sportive!

    1
    Par CECILE NUEL, publié le mercredi 15 mars 2017 23:35 - Mis à jour le mercredi 15 mars 2017 23:35
    Fabrice est arrivé aux Sables d'Olonne. Sa course est terminée mais elle reste dans nos esprits.
  • Le skipper Fabrice Amedeo au collège Georges Gironde

    Par CECILE NUEL, publié le mercredi 2 novembre 2016 15:16 - Mis à jour le mercredi 9 novembre 2016 14:37

    Le lundi 19 septembre, le skipper est venu au collège rencontrer les élèves de 4.2. et de 4.3., en présence de journalistes du Courrier de l'Ouest, de Ouest France et de France 3, d'élus de la ville et de membres du collège.

    Fabrice Amedeo a présenté sa passion de la voile, sa participation au Vendée Globe 2016. Son conseil donné dès le départ :

    Voici une partie de ce qu'il a raconté :

    Sa passion : transmise par son grand-père et son père. Avec la voile en général et avec Le Vendée Globe en particulier, il vit un rêve. 

    Un moment difficile en mer : souvenir d'un court instant où F. Amedéo n'était pas assuré, il n'avait pas la corde le reliant au bateau. Le navire a basculé, le navigateur est tombé puis a réussi à se rétablir sur le bateau. Cet incident lui rappelle qu'il faut TOUJOURS être sur ses gardes.

    L'une de ses bonnes performances : être arrivé 8ème sur 20 concurrents à La Route du Rhum, beaucoup de navigateurs ayant dû abandonné.

    Inquiet, stressé ? F. Amedéo n'est pas vraiment inquiet, le sentiment qui domine est la joie parce qu'il va réaliser son rêve de participer à cette fameuse course en solitaire.

    Ambiance avec les concurrents : Très bonne ! Il connaît certains concurrents avec qui il a des affinités, tous sont par ailleurs solidaires car ils vont partager une passion et des dangers. Tout marin est solidaire.

    La solitude, est-ce dur ? C'est la première fois que Fabrice Amedeo va naviguer aussi longtemps en solitaire. A force d'être fatigué et seul, peut-être aura-t-il parfois de douces hallucinations, comme de voir des vaches sur l'océan ?!

    Un beau moment à contempler un paysage en mer : souvenir d'un coucher de soleil rendant les nuages roses, avec un sentiment fort, d 'être heureux sur le bateau.

    Les animaux  : le bateau est parfois accompagné de dauphins qui nagent vite, qui jouent à passer et repasser près du bateau. Un jour une baleine est passée tout près, Fabrice Amedeo l'a vue s'éloigner avec plaisir car la bête était énorme…

    La préparation physique au Vendée Globe : Le skipper a dû notamment se muscler car pour naviguer, tenir les voiles…. Il faut avoir de bons adducteurs, de bons muscles !

    Le lien avec la famille, les proches Le skipper communique avec eux grâce à un téléphone satellite. Il a emporté de la musique - dont des morceaux de Maître Gims choisis par ses filles : il pensera évidemment à sa famille.

     

    Comment fait-on quand le bateau se renverse et qu'aucun concurrent n'est prêt pour nous aider ? L'espérance de vie étant de quelques secondes dans l'eau froide de l'Antarctique, de quelques minutes sinon, il ne faut pas trop espérer si l'on tombe à l'eau. Fabrice fera en sorte de ne pas tomber, il s'assurera toujours avec une corde. Il a sinon une balise pour qu'on puisse le localiser précisément par satellite en cas de problème.

     

     

     

     

     

    Article rédigé par les élèves de 4ème, fervents supporters de Fabrice Amedeo

     

     

Trier par
Catégories
Aucune catégorie définie
Auteurs